Digesteur

LE PROCESSUS
DE BIOMÉTHANISATION

La biométhanisation (aussi appelée digestion anaérobie) est le processus de fermentation et de décomposition des matières organiques résiduelles en absence d’oxygène, ce qui génère notamment du méthane.

Ce phénomène, qui existe déjà à l’état naturel, par exemple dans les sédiments, les marais ou les sites d’enfouissement, peut être recréé dans des digesteurs (ou méthaniseurs) grâce à un procédé technique et contrôlé.

À l’issue de ce traitement, on obtient du biogaz, principalement composé de méthane (50 % à 70 %), mais aussi de dioxyde de carbone (CO2) et de quantités variables de vapeur d’eau et de sulfure d’hydrogène (H2S), ainsi que d’autres composés (« contaminants »). Ce biogaz peut être utilisé comme vecteur énergétique (électricité, eau chaude, chauffage). Après épuration, ce biogaz devient du biométhane, qui peut servir de biocarburant ou être directement injecté dans le réseau de gaz naturel.

Le digestat, le résidu issu de ce processus, constitue un excellent fertilisant. Il peut être épandu directement comme engrais sur les plantations, ou composté pour devenir du méthacompost.

 

Les étapes du processus de biométhanisation, de la récolte des matières premières à l’exploitation du biométhane :

Tout un écosystème se met en place autour de l’usine de biométhanisation pour valoriser les matières organiques résiduelles de différentes origines en une énergie renouvelable vouée à des usages variés.

Apprenez-en davantage sur le marché du GNR au Québec